Patrimoine

Châteaux, demeures, maisons fortes :

Au lieu-dit « le Château », une imposante bâtisse à l’écart de toute habitation est très bien conservée. Elle est signalée comme une gentilhommière dans la seconde moitié du 18e siècle et le lieu-dit en usage est alors « Brunet » du nom du propriétaire Sieur Brunet de Vence.

Cette propriété lui appartient déjà en 1712 mais ruiné par la Révolution, il la cède à Chérubin Beyle, père de l’écrivain Stendhal le 1 Nivose An II (21 décembre 1783)

Cet édifice aurait abrite un relais pour chevaux ; il faut préciser qu’il se trouve sur la route menant au monastère de la grande Chartreuse et a pu être une étape sur ce chemin au moment du rayonnement dudit monastère.

Dominant le hameau central de la commune, où se trouve l’église, ce bâtiment qui a longtemps été un hôtel-restaurant, a déjà abrité un café et un hôtel dès la fin des années 30, comme en témoignent les inscriptions peintes sur les façades.

Patrimoine religieux :

Eglise et mairie, Sarcenas

Eglise et mairie, Sarcenas

L’église de Sarcenas est attestée vers 1100 , dans le cartulaire de Saint Hughes, sous le vocable de Saint Barthelemy de Cercenas. Elle n’est signalée que comme église secondaire, ou chapelle, dépendant du prieuré de Saint Robert de Cornillon. Au cours du moyen-âge, elle devient église paroissiale.

Elle est assortie d’une maison curiale, mais Sarcenas n’a plus de curé à demeure à partir de 1860 environ. Dès lors c’est celui du Sappey qui assure les messes.

Archéologie :

Au col de Porte, un site préhistorique, attribué au mésolithique, a étérepéré en 1968 par Mr Malentant ; il s’agit d’une zone étendue d’industrie microlithique.

Le sentier du Col de Porte au Charmant Som a livré des vestiges de foyers, divers éclats, des nuclei et des lames pouvant correspondre à un atelier de débitage.

D’autres éléments de patrimoine font l’objet d’une protection.
Il s’agit :

    Travail à ferrer, Sarcenas

    Travail à ferrer

  • du four à pain et du travail à ferrer de Guilletière
  • de la fontaine de Gervais
  • du bâtiment de la cure (la mairie désormais)
  • de 2 granges typiques.
Grange typique, Sarcenas

Grange typique, Sarcenas

 

 

 

 

 

Autre : Le père Genévrier Henri, curé de Sarcenas, au début du XXieme siecle, est acteur et auteur d’un texte sur les débuts du ski dans sa paroisse « Le prône du curé de Sarcenas sur les sports d’hiver » Imprimerie Brotel, Grenoble, 1908