Histoire

Sarcenas, petite commune de moyenne montagne, a toujours vécu de l’agriculture, bovins principalement, et de la sylviculture. En effet, ses forets fournissaient un bois de marine de très bonne qualité. La demande augmentant, les forêts les plus accessibles se sont épuisées aux 16 et 18e siècle.

En 1903, 1910 et 1927 sont reconnus officiellement cinq agriculteurs sur la commune ; presque toutes les familles possédaient une vache et élevaient un cochon pour leur alimentation personnelle ; les produits agricoles étaient vendus régulièrement au marché de la place Saint André à Grenoble.

Artisanat et Industrie

Un moulin à eau est mentionné sur la carte de Cassini , sur le ruisseau de Sarcenas, entre le hameau du Croz et le quartier de l’église. Si on retrouve la trace d’un élément bâti à cet endroit, il n’en reste plus rien aujourd’hui.

En 1809, l’inventaire des moulins à farine, réalise par la Préfecture, comptabilise deux roues horizontales. Les meules proviennent des carrières de Berland et de Quaix. L’activité d’un moulin est attestée jusqu’au début des années 1930.

Scieries

Les annuaires du début du siècle attestent également l’activité de deux scieries mécaniques en 1903. Il n’en reste plus qu’une en 1910 qui tourne toujours en 1920. Le débardage du bois était pratiqué par de nombreuses familles.

Le plus grand édifice de la commune, reconstruit en 1884-1886, abritait l’ancienne école et l’ancienne mairie. Aujourd’hui les enfants de Sarcenas vont à l’école au Sappey en Chartreuse.